Le monde dans lequel nous vivons n’est plus le même qu’il y a quelques années. Aujourd’hui, tout est devenu plus facile. Et la nouvelle technologie en est pour quelque chose. Avec internet, il est quasiment possible de tout faire. Vous pouvez acheter sans bouger de chez vous, travailler à n’importe quel moment de la journée, trouver des personnes qui ont été perdues de vue depuis longtemps, etc. Cette nouvelle ère du numérique a rendu l’information plus accessible pour tous.

Vous voulez trouver un produit ? Vous voulez trouver les coordonnées d’une entreprise ou d’un particulier ? Vous pouvez toujours compter sur la magie d’internet. Pour la première opération, vous n’aurez qu’à taper le nom du produit (ou même son utilité) dans la barre de recherche de votre moteur de recherche préféré (dont le géant Google). Ce dernier se chargera ensuite de vous lister les résultats les plus pertinents, en quelques secondes seulement. Ainsi, vous trouverez le produit qui correspond le plus à vos attentes et à votre budget. Pour la deuxième opération, la procédure à suivre ressemble à la recherche de produit. Mais pour ce cas, les grands moteurs de recherche ne vous seront peut-être pas d’une grande utilité.

En effet, il est indispensable d’avoir recours à un outil précis pour trouver les coordonnées, le nom, l’adresse, le métier d’une personne. Et cet outil c’est : les page blanches. Connues sous le nom d’annuaire téléphonique ou encore de simple annuaire, les pagesblanches sont un allié de taille pour retrouver toutes les informations liées à une personne (son adresse physique, son adresse e-mail, ses coordonnées téléphoniques ou son site web). Mais c’est également les page blanches qui vous permettront de retrouver un de vos anciens camarades de classe que vous n’avez pas vu depuis l’école primaire. Bref, c’est une véritable mine d’information, que vous pouvez (et devez) exploiter comme bon vous semble.

Malheureusement, avec l’arrivée en masse des réseaux sociaux, les internautes ont peu à peu délaissé les pages blanches. Cet outil a même perdu de sa valeur auprès de la jeune génération. Il est donc peut-être temps de le remettre au goût du jour. Grâce à cet article, vous connaitrez son origine, ses avantages, et sa place dans notre présent, et même dans notre avenir.

Pages blanches : une histoire qui ne date pas d’hier

L’annuaire pages blanche n’est pas une invention qui a vu le jour il y a quelques mois. Ce concept date déjà de plusieurs années. Mais comment parler de page blanche sans invoquer l’annuaire téléphonique ou l’annuaire pour les intimes ? En effet, pour comprendre son véritable fonctionnement, il faut revenir aux sources.

L’annuaire téléphonique : définition

Pages Blanches 1976Selon une définition commune, l’annuaire est une liste qui rassemble des informations importantes sur une personne, une association, une entreprise ou un organisme. On y retrouve entre autres, le nom, les adresses ainsi que les coordonnées téléphoniques et numériques, pour pouvoir les contacter. Comme ces données sont susceptibles de changer, une mise à jour régulière se fait dans les annuaires. Pour tous les pays, il y a un annuaire officiel que l’on appelle alors pages blanche ou pages jaunes. Mais les annuaires peuvent également concerner une zone plus confinée. Vous pouvez également trouver par exemple un annuaire spécifique d’un établissement précis (les membres d’une entreprise, les abonnées d’un service, etc.). C’est ce que l’on entend par annuaire téléphonique. Grâce à cet annuaire, les membres d’un établissement trouveront plus rapidement les coordonnées des autres membres dudit établissement. L’on peut dire que l’annuaire est une sorte de base de données. Et avec l’évolution du monde vers l’ère numérique, une autre forme d’annuaire a vu le jour : l’annuaire destiné uniquement aux sites web. Celui-ci recense et catégorise donc des sites internet. Pour vous retrouver facilement, ces derniers sont listés avec leur URL ainsi qu’une description courte de ses contenus.

L’annuaire téléphonique : une même utilisation d’hier à aujourd’hui

C’est à la création du premier réseau téléphonique qu’est venue aussi l’idée de créer le premier annuaire téléphonique. À ces débuts, force est de constater que, les utilisateurs du réseau téléphonique étaient encore très peu. Par conséquent, les pages de l’annuaire téléphonique étaient faibles. Mais petit à petit, les gens ont commencé à utiliser le téléphone, ainsi le nombre de pages de l’annuaire a suivi l’évolution. Avec la vulgarisation de ce moyen de communication, l’annuaire téléphonique a pris la forme et la grosseur que l’on connait de nos jours. Néanmoins, ce n’est que sa forme et son volume qui a évolué avec le temps. Son utilité est toujours restée le même. Que ce soit hier ou aujourd’hui, l’annuaire sert toujours à trouver les coordonnées d’une personne. Plus il y a eu des données à classer, plus l’organisation est devenue plus simple. En effet, la structure de l’annuaire suit maintenant l’ordre alphabétique. Et c’est à partir de cette organisation que sont apparues les premières pages blanche.

Les pages blanches : kézako ?

C’est à nos amis américains que l’on doit l’appellation « annuaire pages blanches ». En effet, c’est aux États-Unis que l’on entend ce terme la première fois. Depuis, le monde entier l’a adopté pour désigner un type d’annuaire particulier. Certes, dans certains pays, on le connait sous d’autres noms (en Grande-Bretagne par exemple, ce sont toujours des annuaires téléphoniques ou annuaires), mais son utilisation est la même partout dans le monde. Mais pourquoi page blanches ? Si vous avez déjà utilisé un annuaire téléphonique, vous comprendrez rapidement pourquoi. En fait, selon une tradition, les informations sur les particuliers (dans un annuaire), sont imprimées sur des pagesblanches.

Si l’on suit ce raisonnement, les pages blanche sont donc une sorte d’annuaire où sont répertoriées les informations concernant des personnes. Ainsi, à partir de cet outil vous pouvez retrouver une personne particulière, vivant dans une zone géographique bien précise. Contrairement aux pages jaunes, qui peuvent contenir les coordonnées d’une entreprise ou d’un professionnel, les page blanches ne contiennent donc que les coordonnées de particuliers. Quoi qu’il en soit, vous retrouverez toujours les mêmes informations : numéro de téléphone, adresse physique (qui sera un peu plus détaillé : ville, province, région, pays, etc.), nom et prénom. Auparavant, les page blanches étaient un livre difficile à feuilleter. Mais heureusement qu’avec le temps, cela s’est amélioré. Comme nous vivons dans un monde qui se veut de plus en plus numérique, certains éléments ont été ajoutés à chaque profil de personne dans les pages blanches : la photo d’identité, l’activité professionnelle et sans oublier les coordonnées numériques (l’adresse e-mail, l’ID Skype, le profil sur les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Instagram).

Par conséquent, les pages blanche sont strictement axées sur la recherche d’une personne. Généralement, ce sont les opérateurs de téléphonie qui donnent toutes les informations que vous retrouverez dans les annuaires de pageblanches. Ici encore, une mise à jour régulière est de mise. Toutefois, pour des raisons personnelles (et surtout pour la protection de la vie privée), une personne peut demander à ce que son nom ne figure pas dans la liste des personnes figurant dans l’annuaire page blanche. Selon la loi, cette démarche est tout à fait autorisée, car les informations personnelles d’un particulier sont protégées par la loi informatique.

L’origine et l’histoire des annuaires

Avant les annuaires, il y a eu les Almanachs. Ce terme n’est apparu qu’en Moyen Âge. De ce temps, le Roi Louis XIV a ordonné que l’on recense tous les hauts fonctionnaires de l’État et également les personnels de l’administration publique. C’est alors que la librairie Laurent d’Houry a eu l’idée de concevoir le tout premier Almanach royal qui rassemblé toute l’administration française. Et avec le temps, d’autres Almanachs ont vu le jour. On se rappelle par exemple l’Almanach de Gotha qui réunissait des informations sur les familles royales européennes et dont le nom a été changé en « Annuaire généalogique » vers 1944. Il y a eu également l’Almanach du commerce et de l’industrie qui a été l’œuvre de Sébastien Bottin.

Ce n’est que quelques années plus tard, à la création du premier réseau téléphonique, que sont apparus les annuaires téléphoniques. Comme il était important de connaitre les coordonnées des usagers, cela est venu automatiquement. C’est à Alexander Graham Bell que l’on doit cette invention qui marquera son temps. Petit à petit, sa forme ainsi que ses contenus ont changé avec l’époque. En 1997, une compagnie basée aux États unis a décidé de créer le premier annuaire page blanches. Même si le mérite revient donc aux Américains, le succès ne tarde pas à atteindre le monde entier. Aujourd’hui, il est connu par plus de 91 pays. Si par curiosité, vous souhaitez retrouver le premier annuaire de pages blanche, faites un tour sur le site whitepages.com. Sur ce site, vous pouvez trouver les coordonnées d’une personne, mais vous pouvez également la localiser grâce au GPS de son téléphone. Comme quoi la technologie a du bon sur ce domaine.

L’utilité des pages blanches

La vie change et les habitudes également. Avec le nombre de populations qui ne cesse de s’accroitre, surtout dans les pays occidentaux d’Europe et d’États-Unis, les page blanche tiennent une place importante. Pour toujours offrir la satisfaction aux clients, les entreprises de ce milieu ne cessent de trouver des idées innovantes et répondant aux attentes des utilisateurs. Mais pour la jeune génération, impossible de reconnaitre l’utilité des page blanche. Même dans un monde en évolution constante, cela n’est pas toujours une évidence pour certains.

Pour trouver une ou plusieurs personnes

Depuis toujours, le premier objectif de l’annuaire page blanche est d’aider les usagers à trouver une ou plusieurs personnes. En effet, ces pages contiennent des informations utiles pour entrer en contact avec une personne. Si vous n’avez que son nom, vous pouvez, avec l’annuaire page blanches, retrouver son adresse, son numéro de téléphone, etc. Et l’ère technologique a encore plus facilité cette requête. Auparavant, il fallait feuilleter un grand livre pour trouver la personne que vous recherchez. Aujourd’hui, vous n’aurez plus besoin que d’un ordinateur et d’une connexion internet, pour trouver la personne recherchée via les différentes plateformes qui proposent un service d’annuaire. Tapez le nom de cette personne dans la barre de recherche et obtenez en quelques secondes toutes les informations nécessaires (adresse, numéro de téléphone, etc.). Ainsi, il est tout à fait possible de retrouver vos anciens camarades de classe ou encore des membres de votre famille que vous avez perdus de vue depuis le temps. Contrairement à ce que l’on peut penser, cet outil est loin d’être un vestige du passé. Actuellement, il s’adapte très bien aux besoins modernes. Avec la place que prend le téléphone dans notre vie quotidienne, il est tout à fait normal que cette facette soit ajoutée à l’annuaire pages blanche. En effet, l’utilisateur peut actuellement utiliser un service ‘annuaire via des applications mobiles et autres sites internet. Il va de soi que cette nouvelle forme d’annuaire pagesblanches attire de plus en plus les jeunes. Pour preuve, plus de 97 % des Français utilisent tous les jours un téléphone portable. Alors, pourquoi trimballer un livre de plusieurs pages si l’on peut actuellement trouver tout ce que l’on cherche dans un téléphone portable ?

Pour une utilisation plus vaste

Au moment où le premier réseau de téléphone, ainsi que le premier annuaire téléphonique sont apparus, les pageblanches n’étaient destinées qu’aux abonnés de la ligne téléphonique. De plus, cela était considéré comme un véritable privilège, car il fallait payer pour avoir une copie de l’annuaire d’une ville ou d’une région précise. Ce qui n’était pas un luxe accessible pour la plupart. En plus, pour trouver les coordonnées téléphoniques d’une personne, il fallait faire une demande auprès de l’opérateur. Suite à cela, le demandeur devait une fois de plus payer pour obtenir les informations demandées. Aujourd’hui, il n’est plus obligatoire de payer pour avoir accès aux page blanches. En ayant accès à internet, vous aurez accès gratuitement et en illimité à ce service. Contrairement à ce qui se faisait avant, les page blanche ne contiennent plus des informations sur les habitants d’une ville ou d’un pays en particulier, ils rassemblent des personnes de partout dans le monde. Ainsi, même si la personne que vous recherchez vit en Espagne, en Chine, ou ailleurs, vous pourrez toujours avoir recours au service des pages blanche pour la retrouver.

Il n’y a plus d’opérateur téléphonique qui agit comme intermédiaire. Vous recherchez vous-même les informations que vous souhaitez avoir. Et les étapes à suivre deviennent plus faciles. La première chose à faire est de renseigner certaines informations dans la barre de recherche de la plateforme (le nom et/ou l’adresse de la personne). En un clic, vous aurez accès à une liste des résultats pertinents. Si vous renseignez assez d’information, il se peut que la personne que vous recherchez soit la seule sur la liste des résultats. Où que vous soyez, qui que vous soyez, ce service est ouvert à tout le monde.

Pour un outil marketing

Toute entreprise qui se respecte sait exactement que pour assurer la force et la présence de l’entreprise sur le marché, il est indispensable de prospecter la clientèle. Avec les page blanches, il devient plus facile pour les entreprises et les grandes sociétés de prospecter les nouveaux clients. Il va sans dire que pour les adeptes de méthodes traditionnelles, c’est une solution très efficace. Sauf qu’avec le développement numérique, les stratégies marketing ne tournent plus trop sur le même principe. Les entreprises pensent qu’en appelant les clients, ces derniers les rebuteront rapidement. Mais en plus des campagnes SMS et des newsletters, cette alternative a aussi des arguments de taille.

Grâce à l’engouement de la clientèle vers d’autres canaux de communication, comme les outils mobiles ou encore internet, les entreprises doivent une fois de plus se reconnecter sur les moyens qui marchent. Et pour trouver LE moyen qui attirera le plus de prospects, il faut miser sur la carte de la diversité. Exploiter tous les outils qui s’offrent à vous. Il n’est pas judicieux de laisser pour compte les techniques qui ont fonctionné depuis. Même avec l’essor du digital, l’appel téléphonique rapproche toujours plus qu’un e-mail. Mais à utiliser tout de même parcimonieusement.

Pour des recherches optimisées

L’homme moderne n’a pas les mêmes besoins que l’homme traditionnel. Il est en quête constante de rapidité, d’innovation et d’efficacité. Ainsi, ses attentes face aux outils et aux services diverses sont devenues plus pointues. L’objectif étant de trouver un produit qui saura répondre parfaitement à ses besoins. Et les annuaires pagesblanches ne peuvent pas déroger à cette règle. La plupart des services d’annuaire cherchent alors les moyens pour répondre aux besoins des utilisateurs. Certains ont eu l’idée de classer les informations par pays, d’autres par régions, par villes ou plus encore. La principale motivation étant de trouver le moyen pour donner satisfaction aux internautes. Face à ce défi, les utilisateurs ne peuvent bénéficier que d’avantages. Les sites se rivalisent pour offrir les informations les plus fiables, les résultats les plus pertinents, l’expérience d’utilisation la plus probante, etc. Ainsi, la performance sera toujours au rendez-vous. Que demander de plus ?

La place des page blanche dans le monde d’aujourd’hui

Internet a changé plusieurs choses qui avaient pourtant une place importante dans la société. Avec ce bouleversement, on se demande si les pages blanche ont toujours une importance dans le quotidien des utilisateurs. En effet, comme plusieurs alternatives sont apparues avec le temps, les pages blanches ne sont plus les seuls moyens qui permettent de trouver une personne. Parmi les plus grands concurrents, il y a les réseaux sociaux. Si durant des années, les pages blanches étaient un outil performant pour la prospection, aujourd’hui elles doivent faire face à un adversaire de taille : les réseaux sociaux et Google.

Les page blanche VS les réseaux sociaux

Qui ne connait pas encore l’utilité des réseaux sociaux à l’heure actuelle ? Ce phénomène social a pris une dimension planétaire. Et ce phénomène concerne tout le monde : quel que soit son pays d’origine, sa langue, sa culture ou encore sa catégorie sociale. Les statistiques diverses prouvent à quel point le phénomène des réseaux sociaux a atteint les quatre coins du monde. D’après les derniers chiffres reçus, plus de 4 milliards de la population mondiale utilisent internet. Faut-il rappeler que nous sommes environ 7 milliards sur terre ? Et parmi ces 4 milliards, la moitié utilisent internet pour aller sur les réseaux sociaux. Et la forte présence du mobile est aussi un point à retenir : 2 milliards de personnes qui utilisent les réseaux sociaux sont actives sur mobile. En tête de liste des réseaux sociaux les plus utilisés, il y a le géant Facebook. En guise d’information, vous devez aussi savoir que 800 millions de personnes ont Messenger et l’utilisent régulièrement.

Pour les Français uniquement, plus de 30 millions de la population utilisent Facebook tous les mois. Encore plus étonnant, les utilisateurs sont de différentes tranches d’âges. Petits et grands s’y mettent tous. En début d’année, les statistiques prouvent même que 1 sénior de plus de la cinquantaine sur 2 est sur Facebook. Mais avec ces chiffres, il y a-t-il encore assez de personnes utilisant les pages blanches ? En effet, avant d’avoir recours à ce dernier, les internautes préfèrent d’abord tenter leur chance sur les réseaux sociaux. Contrairement aux pages blanches, vous pouvez en effet y retrouver des personnes auxquelles vous n’avez même plus pensé depuis des années. Avec le système de suggestion d’amitié, retrouvez des personnes que vous n’avez même pas recherchées. Comment ? Les réseaux sociaux se basent sur vos amis et sur votre parcours pour trouver des personnes que vous pouvez connaitre.

Autres avantages des réseaux sociaux : ce n’est que là que vous pouvez retrouver des informations plus personnelles sur la personne que vous recherchez. Voyez par exemple des photos de sa vie quotidienne, des informations sur son état civil, des précisions sur sa situation amoureuse, des historiques sur ses derniers déplacements, etc. Bref, ce sont des outils très performants, pour non seulement trouver une personne, mais aussi pour connaitre un peu plus sa vie. Malheureusement, les informations que vous y trouverez ne sont pas toujours sûres. Ce qui n’est pas le cas pour les page blanche. Il y a donc de l’espoir pour un retour en force vers l’utilisation de cet outil ?