Ex : Paris, Oise, Rue Galande,Rue Vésale, ...

L'essentiel sur les pages blanches

 

Qu’ils soient en papier ou en ligne, les APB sont des outils dont on aura toujours besoin dans notre vie quotidienne. Le concept des PA tout comme les pages jaunes est resté le même depuis des années, c’est juste la forme qui a changé au fil du temps, au fil des évolutions technologiques et du monde commercial dans sa globalité. Or, ce concept n’est pas toujours compris même pour les personnes qui utilisent fréquemment les PA. Pour bien l’assimiler, revenons à la source : l’annuaire, qu’est-ce qu’un annuaire? Pourquoi les APB?

Annuaire : Définition

Pages Blanches 1976Par définition, un annuaire est un ensemble de base de données qui rassemble les coordonnées de personnes. Un annuaire a donc été conçu pour trouver des personnes ou des ressources bien définies, recherchées selon la base de coordonnées bien distinctes et réelles. Dans ce contexte, les BP sont destinées uniquement aux particuliers, contrairement aux pages jaunes qui sont faites pour les professionnels. Or, un annuaire n’est pas uniquement une base de données où des dossiers sont stockés, il permet également de sécuriser ces données, de les catégoriser et les organiser. Les annuaires peuvent être soit en papier, c’est d’ailleurs ce qui existait à l’origine mais elles peuvent également être électroniques ou plus précisément en ligne. L’objectif des deux types est le même : permettre à un utilisateur de trouver ce qu’il recherche que ce soient des personnes, des groupes des personnes, des immeubles, des ordinateurs...Il faut toutefois savoir que les annuaires électroniques doivent disposer d’un bon système de navigation multicritère. Pour qu’un navigateur puisse trouver par exemple une personne, il peut utiliser son nom et prénom mais aussi son site web si elle en a. Dans ce cas, l’annuaire en ligne doit pouvoir procurer des formulaires de recherches adéquats afin que les résultats soient optimisés. Pour rechercher quelqu’un ou quelque chose dans un annuaire, celui-ci peut également proposer un système de navigation qui prend en compte une hiérarchisation. Cela peut être valable pour la recherche d’une entreprise qui dispose d’un diagramme ou pourquoi pas d’une personne grâce à son arbre généalogique. Un annuaire électronique est mille fois avantageux par rapport à un annuaire en papier. D’abord, il peut être mis à jour à chaque fois que le propriétaire des coordonnées le souhaite et ce, avec une certaine facilité. Par conséquent, les données qui sont stockées habituellement dans un annuaire en ligne sont des données actualisées puisqu’elles sont tout le temps mises à jour. Parmi les grands avantages de l’annuaire en ligne, il y a aussi le fait que le propriétaire des informations peut lui-même changer ses propres données sans que les compagnies téléphoniques ou d’autres personnes travaillant pour l’annuaire interviennent. Disposer d’un annuaire en ligne pour un particulier ou un professionnel est un véritable privilège.

Les annuaires pages blanches

On a tous déjà entendu parler des ABP bien que pour certains d’entre nous, il s’agit encore d’un concept un peu flou. Par définition, les APB sont une sorte de répertoires qui permet de réaliser des recherches afin de trouver les coordonnées d’une personne ou d’un particulier. Le concept de PA dans différents pays du monde est le même. Les APB qui sont par exemple très populaires en France le sont aussi dans d’autres pays comme l’USA, la Russie ou le Canda. Les termes « pages blanches » viennent du fait que toutes les informations concernant le particulier en question sont imprimées sur des PA comme le veut la tradition et ce, dans la plupart des pays du monde. Il faut cependant savoir que ceci n’est pas obligatoire. Ainsi, grâce aux renseignements procurés par les quelques compagnies de téléphone présentes dans un pays, l’annuaire BP se constitue. Il est mis à jour à chaque fois qu’il y a des modifications à faire à partir de leur banque de données informatiques. Ces renseignements sont le plus souvent constitués des coordonnées téléphoniques et postales du particulier en question et informent ainsi le nom, les prénoms, l’adresse, la ville, la commune et le numéro de téléphone de celui-ci. Les renseignements sont classés par ordre alphabétique. Tout au long de l’évolution de la technologie, les APB ont aussi considérablement évolué. Désormais, ils permettent également de trouver la photo, l’adresse email, son site web si elle en a ou encore l’identifiant skype d’une personne et même tous les renseignements qui concernent ses identifiants dans les réseaux sociaux. Notons cependant qu’il est tout à fait possible de demander le retrait de tous les renseignements d’une personne dans l’annuaire PB. En France par exemple, il existe une Loi informatique qui permet de protéger les informations personnelles d’un particulier. Une des fréquentes démarches qu’on peut faire est aussi de demander l’insertion dans la liste rouge pour ne pas recevoir des appels venant de téléprospecteurs ou de télévendeurs.

L’histoire des APB remonte déjà à des époques assez reculées. Sa véritable origine reste toutefois un peu floue puisque plusieurs pays se proclamaient en même temps être à l’origine de son invention. En 1883, aux Etats-Unis, les premiers annuaires téléphoniques ont été édités dans l’Atlantique. A l’époque, les pages dédiées aux particuliers étaient déjà imprimées sur des PA. Or, bien avant cela, vers 1683, la France a déjà mis en œuvre l’Almanach Royal qui ressemble fortement à l’annuaire PA. A cette ère, l’Almanach Royal était conçu pour regrouper toutes les coordonnées des membres de la famille royale mais aussi celles de la finance et de l’administration. D’ailleurs, ce fut à cette même époque que Sébastien Bottin avait publié pour la première fois l’Almanach du commerce qui porta son nom, rassemblant les coordonnées et tous les renseignements des professionnels et ce, dans toutes les principales villes du monde et dans tout Paris. Rappelons d’ailleurs que l’histoire est un peu pareille par rapport à l’invention du téléphone. A l’origine, ce fut dans le sol américain que le premier téléphone fut installé en 1878. Ainsi, son invention fut attribuée à Alexander Graham Bell. Or, ce fut Charles Bourseul qui écrivit pour la première fois un article sur la transmission Electrique de la Parole. Quelques temps après cela, La Telettrofono Company a été fondée par l’Italien Antonio Meucci. Pour ne pas s’embrouiller, on va dire tout simplement que le téléphone ainsi que les annuaires PA ont connu leur origine et se sont développés en Europe et en Amérique. C’est après cela que leur utilisation s’est étendue dans d’autres continents du globe.

A l’origine, l’annuaire PB avait comme dénomination « White Pages », un nom anglophone. C’est uniquement après que ce nom a été traduit en « Pages Blanches ». Actuellement, ce nom « Pages Blanches » a été repris par plusieurs compagnies téléphoniques, opératrices des annuaires afin de désigner ces derniers et de permettre ainsi le regroupement de toutes les coordonnées des particuliers. Or, « Pages Blanches » ne désigne pas uniquement des noms d’annuaires pour particuliers mais c’est également une marque. Il y a ainsi plusieurs marques qui ont été déposées en France au sein de l’Institut National de la Propriété Industrielle par Solocal Groupe. Nous pouvons énumérer les marques « Pagesblanches », les « pages blanches » ou encore l’ « annuaire pages blanches ». Pour la marque française « Page blanche », elle a été déposée par l’INPI Paris par les Editions Gallimard SA au cours de l’année 2007.

De nos jours, les APB sont déjà présents partout dans le monde mais pas uniquement dans leur pays d’origine. Les APB s’avèrent être des outils incontournables pour trouver des correspondants, des amis ou des personnes que nous ne connaissons même pas et ce dans le monde entier. Avec l’évolution de la technologie, les PA sont maintenant accessibles en ligne grâce à des sites de PA ayant pour but de référencer les coordonnées des particuliers. Les PA en ligne ont surtout le principal avantage de permettre une recherche rapide et précise. Or, ces annuaires permettent également un libre accès c’est-à-dire que tout le monde peut y accéder sans aucune limite et sans aucun intermédiaire contrairement aux annuaires traditionnels qui exigent encore la consultation des compagnies téléphoniques. De plus, les services sont gratuits puisqu’on peut naviguer sur internet gratuitement. Certains APB disposent même d’un système permettant de faire des « recherches inversées » c’est-à-dire qui permet de trouver le nom d’une personne qui a tenté de nous appeler grâce à son numéro de téléphone ou de ses coordonnées. Notons cependant que les annuaires inversés sont parfois payants même s’ils sont consultables en ligne. Actuellement, il existe déjà plusieurs applications pour toutes sortes d’appareils mobiles que ce soient pour des tablettes ou pour des smartphones. Ces applications permettent aux utilisateurs d’accéder à tout moment aux annuaires en ligne.

La Loi n°96-659 du 26 juillet 1996 a pour la première fois permis la création d’un annuaire universel Pages Blanche. En réalité, plusieurs lois et décrets réglementent déjà l’édition d’annuaires téléphoniques. Ces lois ainsi que les décisions de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes ont pour principal objectif de protéger les droits des particuliers, des abonnés ainsi que de préciser de manière ferme et formelle les obligations des compagnies téléphoniques qui éditent les annuaires. Dans ce sens, les contenus des Lois sont très clairs. Ce sont les opérateurs téléphoniques tels que Free ou Orange (dans le cas de la France) qui procurent les renseignements aux éditeurs d’APB. Cependant, il revient aux propriétaires des renseignements de vérifier et de sélectionner quelles informations ils veulent faire apparaître dans les annuaires. Ils ont également le droit de refuser la publication de leurs coordonnées. Les éditeurs quant à eux doivent respecter les droits des propriétaires des coordonnées et ne pas diffuser ceux-ci dans le cas où ils refusent.

Moteurs de recherche ou Pages blanches

On confond très souvent APB et moteurs de recherche. Or, il y a une grande différence entre ces deux outils. D’abord, les moteurs de recherche à l’instar de Google ou de Bing permettent d’effectuer des recherches sur des sujets très variés. Les moteurs de recherche nous mènent directement à des milliers de sites web pour un sujet de recherche bien précis tandis que les APB permettent uniquement d’avoir les coordonnées d’une personne. Yahoo est par exemple est un annuaire et non pas un moteur de recherche comme beaucoup le pensent. Par conséquent, il est plus que possible de faire des recherches d’annuaires dans les moteurs de recherche. Ces derniers nous mèneront certainement vers plusieurs centaines de sites d’APB. Il existe cependant des inconvénients majeurs avec cette pratique. Si on recherche des sites d’annuaires dans les moteurs de recherche, plusieurs sites qui s’afficheront vont avoir comme noms de domaine « page blanche », ce qui va sûrement fausser les résultats. Ce sont pour la plupart des blogs réalisés sur blogpost ou wikispaces qui n’ont rien à voir avec les sites qui éditent véritablement les coordonnées téléphoniques des particuliers. Il faut ainsi faire très attention lorsqu’on recherche un site d’annuaire authentique qui diffuse bien entendu de vraies et fiables coordonnées. Pour faire une recherche dans un annuaire PB, il suffit de remplir un formulaire précisant le nom, le prénom, l’adresse, le Pays, la ville, le département, la région de la personne à trouver. Les APB proposent deux options pour la recherche : l’option « express » et l’option « détaillée ». Avec la première option, il n’existe pas beaucoup de renseignements à remplir mais les résultats peuvent être faussés. L’option « détaillée » permet par contre d’affiner les résultats de recherche en insérant plusieurs informations concernant la personne à trouver. Il vous revient ainsi de bien choisir votre mode de recherche selon les résultats que vous voulez avoir ainsi que la quantité de renseignements dont vous disposez. Il est également possible de se désinscrire des APB en ligne en suivant des démarches bien précises.