• Modes de recherche : express
Ex : Nice, Oise, rue Broca Paris, Tour Eiffel, ...

Quest-ce-qu’un Annuaire Pages Blanches?

 

L’Annuaire Pages Blanches est à la fois un autre terme pour désigner l’annuaire téléphonique et une entreprise spécifique. De manière générale, il s’agit d’une liste de personnes d’une ville ou d’un district, triée dans l’ordre alphabétique, dont chaque entrée est le nom d’une personne, suivi de son adresse et son numéro de téléphone. De tels annuaires sont publiés par les compagnies de téléphonie partout dans le monde, traditionnellement sous forme de livre, mais ces derniers temps aussi sous forme de base de données informatique permettant aux utilisateurs d’Internet d’effectuer des recherches. Le terme ‘pages blanches’ fut pour la première fois utilisé aux Etats-Unis, mais aujourd’hui il constitue un terme standard dans 91 pays du monde. Le fondateur de ce service international est une compagnie Américaine créée en 1997. Dans d’autres pays, le service de l’annuaire peut être appelé différemment, par exemple en Grande-Bretagne il est désigné simplement comme ‘l’annuaire téléphonique’ ou, familièrement, ‘l’annuaire’.

L’histoire de l’annuaire téléphonique

Pages Blanches 1976Le premier réseau téléphonique du monde fut celui installé par l’inventeur du téléphone Alexander Graham Bell en 1878 à New Haven, dans le Connecticut, aux Etats-Unis. Il fut immédiatement évident qu’une forme d’annuaire d’utilisateurs du téléphone serait utile, et ainsi, le premier annuaire téléphonique fut bientôt publié. Il ne s’agissait de rien de plus que d’une simple feuille de papier, parce qu’au début il n’y avait que très peu d’abonnés au téléphone. Comme la popularité du téléphone augmentait rapidement, et devint avec le temps accessible aux personnes ordibaires, les annuaires téléphoniques devenaient de plus en plus volumineux. Aujourd’hui, nous nous sommes habitués qu’un annuaire d’une seule grande ville nécessite plusieurs gros volumes. En 1883 fut publié le premier annuaire de btype ’Pages Jaunes’. Le terme ‘Pages jaunes’ désigne l’annuaire des commerces et des entreprises, à l’inverse de l’annuaire résidentiel.

L’annuaire téléphonique aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis les services de téléphonie sont fournis par plusieurs compagnies différentes, mais le système est réglementé dans son ensemble par le gouvernement, par l’intérmédiaire de la F.C.C. (Federal Communications Commission – Commission Fédérale des Communications). Les annuaires sont fournis aux abonnés et couvrent habituellement uniquement la ville ou le district où réside l’abonné(e). Dans le passé, les annuaires couvrant d’autres parties du pays lui étaient disponibles, mais c’était payant. Au cours des derniers années, l’annuaire page blanche ’est imposé en tant que la source unique pour toute personne souhaitant trouver des adresses et numéros de téléphone partout dans le pays.

L’annuaire téléphonique au Canada

Le Canada n’était pas loin derrière les Etats-Unis en ce qui concerne l’installation des premiers systèmes de téléphonie, peut-être parce que Alexander Graham Bell avait été résident de ce pays, avant de déménager du côté sud de la frontière. Le réseau téléphonique fut établi à Hamilton dans l’Ontario, la même année (1878) qu’à New Haven dans le Connecticut. Le Canada fait partie des 91 pays du monde qui utilisent actuellement le système de l’annuaire pages blanches.

L’annuaire téléphonique en France

La téléphonie est arrivée en France en 1883, quand la SGT (Société Générale du Telephone) installa à l’ordre du gouvernement la première connexion. Dès le début, l’adoption de cette nouvelle technologie fut rapide, ainsi en 1914, il y avait déjà 300 000 téléphones en utilisation. Les premiers annuaires téléphoniques en France furent produits dans les années 1880, et le pays a le mérite d’être à l’origine du concept de « pages jaunes », annuaire de commerces et d’entreprises. On dit que tout d’abord cela était dû à une indisponibilité temporaire de papier blanc pour l’impression du premier annuaire. Même si cette histoire semble plutôt invraisemblable, il est certain que les premières ‘Pages Jaunes’ furent créées en France, et le concept s’est ensuite étendu aux autres pays. Aujourd’hui, la France est également un des 91 pays qui font partie de l’annuaire page blanches officiel, même s’il n’y est pas le seul annuaire en utilisation.

L’annuaire téléphonique au Royaume-Uni

La première connexion téléphonique en Grande-Bretagne fut installée en 1879 à Londres, et le premier annuaire suivit en 1880. En 1896 fut publié, en un seul tome, un annuaire pour l’ensemble du pays, répertoriant tous les 81 000 utilisateurs de téléphone de l’époque. Pendant des années, la téléphonie était en Grande-Bretagne une branche de l’entreprise publique General Post Office, mais en 1980 eut lieu sa privatisation, même si British Telecom (branche de téléphonie du GPO, privatisée mais auparavant publique) reste le plus grand opérateur du pays. BT dispose toujours de l’annuaire complet couvrant l’ensemble du territoire du Royaume-Uni.

Les annuaires Page Blanche d’aujourd’hui

Dans le passé, les annuaires étaient des gros pavés encombrants fournis aux abonnés résidents, qui d’habitude ne couvraient cependant que la ville ou le district où résidait l’abonné(e). Quiconque voulait trouver des numéros de téléphone des personnes habitant dans les parties plus lointaines du pays, était obligé de payer pour recevoir une copie sur papier de l’annuaire de cette localité. Cependant, plus récemment, une possibilité de demande de renseignement par téléphone a été mise en place. Pour connaitre un numéro de téléphone, les utilisateurs appellent le service d’appel sutaxé et l’opérateur fait une recherche dans la base de données de l’annuaire. Même si ces services sont pour les compagnies de téléphonie une bonne façon de faire de l’argent, ils semblent perdre leur rang à cause de l’arrivée des systèmes en ligne, dans lesquels les utilisateurs peuvent rechercher dans la base de données, en utilisant différents critères.

A la différence de l’annuaire simple traditionnel ou même du service d’annuaire basé sur la demande de renseignements, il est possible de rechercher en ligne un numéro, une personne, une entreprise ou même faire une recherche inversée avec un numéro de téléphone ou une adresse (par ex. recherche d’un utilisateur quand on connait seulement le numéro de téléphone, ou recherche d’un résident quand on ne connait que l’adresse). Beaucoup de ces sites Web qui proposent le service d’annuaire, fonctionnent sur la base d’abonnement, mais ils sont bien meilleur marché que les services d’annuaire basés sur les demandes de renseignements par les appels téléphoniques surtaxés qu’ils semblent prêts à remplacer. Peut-être dans l’avenir ce genre de services d’annuaire en ligne seront disponibles gratuitement, même si, paradoxalement, le grand public est maintenant de plus en plus soucieux de la confidentialité de leurs données personnelles. A l’ère du télémarketing impitoyable et des vols d’identité, beaucoup de gens sont réticents à ce que les fraudeurs et télévendeurs importuns puissent rechercher publiquement leurs noms, adresses et numéros de téléphone.

Les plus importants annuaires en ligne

Comme nous l’avons vu, l’annuaire en ligne de loin le plus répandu est l’annuaire pages blanche, lequel est accessible sur whitepages.com. Créé en 1997, cette entreprise Américaine opère aujourd’hui dans 91 pays partout dans le monde et offre un service complet de recherche basée sur les noms, adresses et numéros de téléphone. Même s’il est une source fantastique pour quiconque effectue une recherche légitime, il est malheureusement aussi une grande aide aux démarcheurs téléphoniques ou harceleurs qui peuvent l’utiliser pour cibler leurs clients ou victimes. Ce service peut être utilisé pour localiser un individu dont on ne connait pas le numéro de téléphone ou l’adresse, pour identifier un résident d’une adresse particulière ou l’utilisateur d’un numéro de téléphone particulier, y compris les numéros de portables. Un service semblable à l’annuaire page blanches est 411.com, lequel opère aux Etats-Unis ; en fait, 411.com est un portail différent pour accéder aux mêmes informations qui sont fournies par l’annuaire pages blanches. Numberway.com est un autre service proposant la recherche en ligne. Ce site peut être utilisé pour faire des recherches de manière similaire à l’annuaire pages blanche. Au Royaume-Uni, BT (British Telecom) est le fournisseur principal de la téléphonie fixe et son site bt.com peut être utilisé pour rechercher non seulement des numéros et des utilisateurs de téléphone en Grande Bretagne mais aussi partout ailleurs dans le monde. Pour les francophones, pagesjaunes.fr est une ressource en ligne standard pour la recherche des noms, adresses et numéros de téléphone, et fournit également beaucoup d’informations utiles qui sont intéressantes pour tous les habitants de France.